Coups de gueule

a lire !!!!!

Lettre d'un employé de fourrière... à lire et à diffuser

Je crois que notre société a besoin qu'on attire son attention là-dessus.

En tant que responsable d'une fourrière, je vais partager quelque chose avec vous... un regard de l'intérieur, si vous me le permettez.


Tout d'abord, tous les vendeurs/éleveurs d'animaux devraient travailler au moins UN JOUR dans une fourrière. Peut-être qu'en voyant ces regards tristes, perdus... les yeux troublés, vous changeriez sur l'élevage et la vente à des personnes que vous ne connaissez même pas.

Ce chiot que vous venez de vendre finira probablement dans ma fourrière quand il ne sera plus une jolie boule de poils. Alors, comment vous sentiriez-vous si vous saviez qu'il y a 90% de chances que ce chien ne sorte jamais de la fourrière s'il y arrive seulement ?

Qu'il soit de race ou non, 50% des chiens qui entrent dans mon centre, abandonnés ou venant de la rue, sont de race pure...

Les excuses les plus fréquentes que j’entends sont :
"Nous déménageons et nous ne pouvons pas emmener notre chat/chien". Vraiment ? Où déménagez-vous pour ne pas pouvoir prendre d'animal et pourquoi avoir choisi cet endroit et pas un autre où vous pourriez le garder ?
"Le chien est devenu plus grand qu'on pensait". Et quelle taille croyiez-vous qu'un Berger allemand avait ?
"Je n'ai pas de temps pour m'en occuper" - C'est vrai ? Je travaille 10 ou 12 heures par jour et j'arrive quand même à trouver du temps pour mes 6 chiens.
"Il nous abîme toute la cour" - Pourquoi ne le prenez vous pas à l'intérieur avec vous ?

On me dit toujours "Pas la peine d'insister pour lui trouver un foyer, nous savons qu'il sera adopté, c'est un bon chien" Ce qui est triste c'est que votre animal ne sera PAS adopté...

savez-vous combien une fourrière est stressante ?

Laissez-moi vous raconter : L'animal a 72 heures pour trouver une nouvelle famille à partir du moment où vous le laissez.
Parfois un peu plus si la fourrière n'est pas pleine et arrive à se débrouiller pour le garder en parfaite santé.
S'il prend froid, il meurt.

Il sera confiné dans une petite cage, entouré des aboiements et des pleurs de 25 autres.
Il devra se débrouiller seul pour manger et dormir.
Il sera déprimé et pleurera constamment sur la famille qui l'a abandonné.
S'il a de la chance, et si j'ai assez de bénévoles, il pourra être sorti de temps en temps. Sinon, il ne recevra aucune attention, sauf une assiette de nourriture glissée sous la porte de la cage et quelques giclées d'eau.

Si le chien est grand, noir ou d'une race "bull" (pitbull, mastin…), vous l'avez conduit à la mort du moment qu'il a passé la porte. Ces chiens ne sont généralement pas adoptés.

Peu importe qu'il soit "doux" ou "dressé"... Si le chien n'est pas adopté dans les 72 heures suivant son entrée et que le refuge est plein, il sera sacrifié.

Si le refuge n'est pas plein et que le chien est suffisamment gentil et d'une race attractive, il est possible que son exécution soit repoussée, mais pas pour longtemps.
La plupart des chiens sont mis en cages de protection et sont sacrifiés s'ils montrent la moindre agressivité. Même le chien le plus calme est capable de changer dans un tel environnement.

Si votre chien est contaminé par la toux du chenil (trachéobronchite infectieuse canine) ou toute autre infection respiratoire, il sera sacrifié immédiatement, simplement parce que les fourrières n'ont pas les moyens de payer des traitements à 150 euros.

Et voici quelque chose sur l'euthanasie pour ceux qui n'ont jamais été témoins de comment un animal parfaitement sain sera sacrifié :

En premier lieu, il sera sorti de sa cage en laisse. Les chiens pensent toujours qu'ils vont se promener, ils sortent heureux, remuant la queue...
jusqu'à ce qu'ils arrivent à la "chambre", là ils freinent tous des 4 pattes. Ils doivent sentir ou capter la mort ou sentir les âmes tristes qui ont été laissées là. C'est bizarre mais ça arrive avec tous sans exception. Le chien ou chat sera tenu par 1 ou 2 techniciens vétérinaires, en fonction de sa taille et de sa nervosité. Ensuite, un spécialiste de l'euthanasie ou un vétérinaire entamera le processus de trouver une veine dans sa patte avant et il lui injectera la dose de "substance rose".
Espérons que l'animal ne prenne pas peur en se sentant immobilisé. J'en ai vu se griffer eux-mêmes et finir couverts de leur propre sang, rendus sourds par les aboiements et les cris. Tous ne "dorment" pas immédiatement. Parfois ils sont pris de spasmes pendant un instant et se souillent. Une fois terminé, le cadavre de votre animal sera empilé comme un bout de bois, dans un grand congélateur, avec tous les autres animaux en attendant qu'on vienne les chercher comme des déchets.

Qu'arrive-t-il ensuite ? Il sera incinéré ? Ils le conduisent à la décharge ? Ils le transforment en nourriture pour animaux ?
Vous ne le saurez jamais et vous ne vous poserez probablement jamais la question.
Ce n'était qu'un animal et vous pouvez toujours en acheter un autre, non ?

J'espère que si vous avez lu jusqu'ici, vous avez eu les yeux troublés et que vous ne pouvez pas vous sortir de la tête les images qui occupent mon esprit tous les jours quand je rentre chez moi après le travail. Je déteste mon travail, je déteste qu'il existe et je déteste savoir qu'il existera toujours à moins que vous changiez et vous rendiez compte des vies que vous gâchez, bien plus nombreuses que juste celle que vous laissez à la fourrière.

Entre 9 et 11 millions d'animaux meurent quotidiennement dans les fourrières et vous êtes les seuls à pouvoir arrêter cela. Je fais tout mon possible pour sauver les vies que je peux mais les refuges (fourrières) sont toujours pleins et chaque jour il y a plus d'animaux qui entrent que ceux qui sortent.

Je veux juste insister sur ce point : NE FAITES PAS D'ÉLEVAGE OU N'ACHETEZ PAS D'ANIMAUX TANT QU'IL Y EN A QUI MEURENT DANS LES FOURRIÈRES.

Détestez-moi si vous voulez. La vérité est douloureuse et la réalité est ce qu'elle est. J'espère juste qu'avec ce texte au moins une personne aura changé d'avis sur l'élevage et l'abandon de son animal dans une fourrière ou sur l'achat d'un chien. Espérons qu'un jour quelqu'un vienne à mon travail et me dise "j'ai lu cela et je veux adopter". Ça vaudrait la peine."
 
ce que je pense : 

oui même étant éleveur ' oui "amateur" !!( de amare "aimer " ) , je ne peux qu’ être sensible a ce témoignage si poignant , je souhaite plus que tout au monde qu'aucun de mes chiens ne finisse en refuge ( avec tout le respect que je dois aux bénévoles qui s'occupent de toutes ces victimes) , j'ai fait le maximum pour choisir de bonnes familles mais il y a toujours de l'incertitude malgré tout , un vrai dilemme , entre le plaisir de faire naître ce que l’on considère comme de beaux et bons chiens, et la peine de savoir que tant d'autres ont besoin de familles , .....mais qui a fait naître ces " orphelins" , ces " maltraités" , ces "laissés pour compte " ?????.......................certainement pas ( ou sauf exception dues a la rudesse de la vie parfois ) , certainement pas des éleveurs ( pro ou amateurs ) soucieux du bien être de leurs chiots , qu'ils ont vu naître , avec toute l'attention qu'il se doit d'avoir pour une mise bas , qu'ils ont pesés chaque jour , qu'ils ont biberonnés s'il fallait , qu'ils sont socialisés .......en bref qu'ils ont aimés .......non .... !!!! il n'est pas humain de penser que nous nous trompions a ce point !! par contre ceux qui vendent des portées entières a des animaleries feraient bien de ce remettre en cause , mais je pense que quand le fruit est pourri , il ne peut un jour revenir en arrière ....l'humain ne vaut pas grand chose , il ne vaut que par son statut social !! peu importe comment et sur le dos de qui il l'a acquis ...moi mon statut !! je m'en ............. !!!!!!






POUR TOUS CEUX QUI ACHÈTENT ENCORE LEURS ANIMAUX EN ANIMALERIE, VOILA CE QUE VOUS CAUTIONNEZ!!!!!

"Ici, il fait humide, froid et surtout sombre...si sombre !

Mon nom est : chienne de la 3ème cage de gauche.

C'est comme ça qu' « ils » disent quand ils parlent de moi.

J'ai 3 ans et je suis enceinte d'environ 60 jours et j'ai si faim.

Heureusement, je crois que je recevrai encore quelque chose à me mettre sous la dent.

Un morceau de pain sûrement, mais j'ai depuis longtemps perdu l'espoir d'un repas plus substantiel et j'ai appris à m'en contenter.

Nous sommes environ 25 chiennes ici, toutes plus ou moins apparentées.

Ma maman se trouve 3 cages plus loin mais nous ne nous voyons jamais.

Nous ne sortons des cages qu'au moment de la saillie, et encore, le plus souvent, « ils » amènent le mâle ici. Il est enfermé 6 cages plus loin.

Je me demande souvent à quoi le monde extérieur ressemble. Est-ce partout aussi sombre et froid.

J'ai tellement faim et personne ne vient.

Je sens les contractions de mon ventre, mes bébés ne tarderont plus, ils sont impatients, mais ici, l'expression « voir le jour » n'existe pas et je les retiendrais bien encore un peu.

Je n'ignore pas ce qui se passe en moi.

Après 5 portées sur un peu plus de 2 ans, j'ai l'habitude, tu sais."

Quelques jours plus tard...

"Mes chiots sont nés, je ne sais pas trop bien quand : le jour ou la nuit ?

C'est tout noir ici, alors on perd vite la notion du temps.

Il y a 3 mâles et 5 femelles.

Une des petites avait l'air si malade, elle n'a pas survécu 24h.

J'ai pleuré et gémi pour appeler à l'aide mais personne n'est venu.

Bien plus tard, « ils » ont emporté son petit corps sans vie en pestant sur « cette foutue chienne »

Je me demande bien où elle est maintenant.

Je suis toujours affamée et mes chiots aussi.

C'est dur, très dur, sombre et froid.

Mais la présence de ces petites vies autour de moi remplit mon cœur d'un peu de joie.

Pourtant, ils sont si étrangement calmes.

Aurais-je commis une faute, mon ventre me fait si mal."

Cinq semaines plus tard...

"Je suis seule.

Hier « cet homme » m'a enlevé mes chiots.

Ils sont si petits, trop petits.

J'ai essayé de protester mais une claque sur la tête et un coup de pied dans le ventre m'ont fait taire.

J'avais espéré que cette fois au moins, ce serait différent.

L'heure de la séparation n'avait pas encore sonné.

Où sont-ils maintenant ?

Ils ne connaissent rien du monde extérieur.

Il y a tant de choses que j'aurais voulu leur apprendre mais je n'ai jamais connu que cette cage !

J'y suis née et je ne l'ai jamais quitté.

Mon ventre me fait terriblement souffrir.

La solitude est insupportable.

Jamais personne pour jouer, jamais une main amicale ne s'est posée sur moi. J'ai sûrement commis une faute.

Pourtant, j'accueille gentiment « cet homme » dans l'espoir d'un mot gentil, une petite caresse.

Je dois certainement avoir commis une faute.

Mon ventre me fait tellement mal.

J'espère que mes petits sauront se débrouiller, je leur ai si peu appris dans cette cage.

3 d'entre eux sont si malades, j'espère qu'ils s'en sortiront.

La douleur devient de plus en plus intense, je gémis de douleur mais personne ne viendra à mon secours.

Je suis seule et misérable.

Quel crime ai-je donc commis ?

La douleur augmente encore au fil des heures.

Je brûle de fièvre, j'ai cessé de geindre. Mais personne ne vient.

Comme d'habitude, j'affronte seule ma détresse.

J'ai chaud et puis froid, si chaud et encore si froid.

J'ai mal, si mal.

Je ne sais pas combien de temps je tiendrai.

J'aurais voulu garder mes bébés encore un peu, et voir le monde extérieur au moins une fois.

Fait-il aussi sombre là-bas ?

La douleur est intenable.

Je crois que je vais m'endormir pour ne jamais me réveiller.

Mais tu sais, ma maman m'a raconté l'histoire d'un monde avec des arbres, des pelouses verdoyantes et la chaude lumière du soleil...

Il y avait d'autres chiens pour jouer...

Qui sait...peut-être que c'est là que je vais..."

Quelques heures plus tard, « l'homme » est venu, il a grommelé un juron contre cette sale bête de chienne et appelé en disant : « hé, ici, y en a une de crevée»...

 


 

 

MAIS AUSSI ....................A LIRE SUR LA DEPECHE DU MIDI.LE TRAFIC CONTINUE DANS LE GRAND SUD   

soyez vigilants , ça n'arrive pas qu'aux autres !!!!!!!

 

 

 

http://www.ladepeche.fr/article/2010/10/09/924066-Chiens-et-chats-le-grand-trafic.html

 

 

 

 


 

 

 et ENCORE ...............

 

 

 

 


 

 

Eure-et-Loir : 224 chiens maltraités confisqués à leur éleveur

Publié le 28 février 2011 - 08:59

 

 

Les box qui ont contenu les chiens de race de l'élevage Croix Saint-Jacques, à Tremblay-les-Villages (Eure-et-Loir), sont quasiment équivalents à une prison pour ces animaux.Une saisie massive de chiens de race a eu lieu, lundi, dans un élevage canin de Tremblay-les-Villages. Alertée par la SPA, la gendarmerie a mis la main sur 224 animaux victimes de maltraitance.

« C'est un élevage d'animaux dans des conditions de soins non conformes. » C'est ainsi que les gendarmes ont qualifié l'activité des éleveurs de la Croix Saint-Jacques, route de Landouville, à Tremblay-les-Villages, commune d'Eure-et-Loir située à une vingtaine de kilomètres au nord-ouest de Chartres.

Une impression sordide confirmée, le lundi 21 février, à 7 heures du matin, quand la brigade de Châteauneuf-en-Thymerais et le service vétérinaire se sont rendus sur les lieux.

À l'intérieur de cette ancienne porcherie délabrée, dont on est bien loin d'imaginer qu'elle est toujours en activité, un nombre impressionnant d'animaux emprisonnés dans des box minuscules. État sanitaire déplorable, pas de chauffage, pas de lumière : un bien curieux endroit pour élever des bichons maltais, shih-tzus et autres petits croisés, et en faire des chiens de compagnie.

Au total, 224 chiens de race, dont 12 chiennes avec leurs chiots parfois âgés d'une semaine, y sont détenus dans des conditions déplorables. Cataractes contractées pour cause de détention dans l'obscurité, gale des oreilles et dermites dues aux puces, ongles non taillés rentrant dans les coussinets, animaux jamais sortis de leurs box et ayant peur de l'homme, épaisses bourres de poils sur tout le corps... Sous l'oeil de la société protectrice des animaux (SPA), les canidés ont immédiatement été enlevés à leurs propriétaires.

Examinés et soignés par un vétérinaire, les chiens ont ensuite été confiés à un chenil d'Ille-et-Vilaine.

Connus de la justice

Les éleveurs, eux, sont dans le collimateur de la justice et des services de la SPA depuis six ans. Déjà condamnés en mai 2005 pour mauvais traitements sur animaux, la SPA a une nouvelle fois porté plainte contre eux en avril 2008, pour les mêmes faits.

Mais l'enquête des services vétérinaires prend du temps - et le parquet attend les conclusions avant d'aller plus avant. C'est finalement, en janvier 2011, l'aide du nouveau propriétaire de la Croix Saint-Jacques - rachetée entre temps, et que les éleveurs semblent occuper illégalement -, qui va permettre à la SPA de visiter la totalité de l'élevage.

Les nouvelles preuves rassemblées ont relancé le dossier. La cellule anti-trafic des animaux parle de chiens « qui ont pu être sortis d'un enfer », souffrant « de problèmes de comportements significatifs » et d'une absence totale « de manipulation, pourtant essentielle à leur bien-être ».

Joints par téléphone, les propriétaires mis en cause n'ont pas souhaité s'exprimer publiquement, considérant que ce qu'ils vivaient « était déjà assez dur comme ça ». Ils ont été convoqués au tribunal pour le 6 avril. On y verra alors peut-être plus clair sur les circonstances qui les ont menés à de tels comportements.

 

 

 


Pour continuer sur la lancée .................

 

Quand on ne veut pas de chiots on fait STERILISER SA CHIENNE !!!!!!!!!!!!!!!!!! Ahurrisant !!

 

Huit chiots labrador retrouvés dans le bois

lundi 28.02.2011, 05:03 - La Voix du Nord

Les huits chiots ont été pris en charge par la SPA d'Hirson qui va les proposer à l'adoption. | ABANDON |

Sur le site du lieu-dit la Troucolette aux Étangs des Moines de Fourmies, huit chiots ...

de race labrador à peine sevréont été retrouvés dans le bois.

« Heureusement que des promeneurs les ont vus car ces pauvres bêtes n'auraient pas résisté à une nuit dehors, sans compter qu'ils auraient pu se faire tuer sur la voie ferrée », explique Christine Rattez, enquêtrice bénévole et secrétaire de la société protectrice des animaux (SPA) deGrande Thiérache basée à Hirson.

Et de rappeler que « notre structure animalière est située à 15 km de Fourmies : c'est une honte de ne pas nous les avoir amenés ou tout simplement téléphonés. Le meilleur ami de l'homme est bien mal remercié, tous les refuges sont complets ».

 

 

 

HONTE A LA FRANCE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Le 22 Avril 2011 le Ministère de la Culture inscrit la corrida au patrimoine immatériel culturel de la France.

 

 

tant et tant d'horreurs sont perpétrées sur des animaux sans defense ...........j'arrete là cette macabre liste ........

elle serait si longue que le site tout entier ni suffirait pas ..............

 

TROP C'EST TROP !

 

taureaux

 taureaux

 taureaux

 stop a la fourrure !

4 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (2)

1. trumpfs 09/11/2013

Je viens de lire cet article: et je suis révoltée, peinée, horrifiée!

Bien d'accord avec Coraline, l'humain a du travail, à faire sur lui même, s'il veut du respect, il faudrait commencer à penser que toute vie est importante, animale aussi.
Ces chiens ces chats, ils nous font entièrement confiance, ils ont besoin de notre regard de nos mains, de notre voix. Ils montrent fièrement, amicalement, affectivement qu'ils font partie de la famille. Joyeux, discrets foufous, mais dans une sorte d'adoration de nous, vraiment. ALORS COMMENT PEUT ON LES ABANDONNER? Quelle trahison!!
Pio Coraline je sais que tu es très exigeante sur les familles qui veulent un chien de ton élevage et tu as RAISON.
Merci de diffuser cet article,c'est courageux, et c'est necessaire.

2. lovetendresse (site web) 21/12/2010

bonjour tres bon article, j'ai lu c'est triste!

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 18/11/2012

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×